Les huîtres

Eric, le chef du Petit Baigneur, a donc choisi 2 sortes d’huîtres proposées par notre partenaire Philippe Goor. Ce sont des huîtres qui proviennent de la même ostréiculture : Nicolas et Mathieu Mureau, installé à Bourcefranc-le-Chapu plus précisément à la pointe des Gors.

La spéciale de Claire

La Spéciale de Claire est le produit préféré des consommateurs qui apprécient les huîtres peu charnues.

Pendant plusieurs semaines, elle va s’affiner dans les claires, ces bassins argileux peu profonds, qui vont lui permettre d’acquérir une qualité de coquille supérieure à une huître Fine de pleine mer. La période d’ affinage est plus longue que pour les huîtres dites  » fine de claire « .

A la dégustation, la spéciale de claire se distingue de la fine de claire par la consistance plus affirmée de sa chair. Mais également son volume en bouche, ce qui donne un remarquable équilibre entre douceur et salinité.

C’est aussi lors de l’affinage dans les claires du bassin de Marennes Oléron que l’huître ajoute à sa saveur marine la subtilité d’un goût de terroir. C’est l’huître que choisira l’amateur qui apprécie les huîtres riches en eau et équilibrées en saveurs.

Les Huître spéciales Mureau

Les spéciales Mureau en bourriche

C’est la spécialité de notre ostréiculteur. Caractérisée par un remarquable équilibre entre douceur et salinité. Elle est moelleuse et longue en bouche. Elle est sélectionnée avant l’affinage pour sa forme régulière, sa rondeur et son épaisseur. Sa concavité, plus prononcée, annonce un volume de chair plus important. C’est une variété originaire d’Irlande, ce qui leur donne un goût un peu différent, rappelant la noisette.

Pendant plusieurs semaines, elle va s’affiner dans les claires, ces bassins argileux peu profonds, qui vont lui permettre d’acquérir une qualité de coquille supérieure à une huître Spéciale de pleine mer.

C’est aussi lors de l’affinage dans les claires du bassin de Marennes Oléron que l’huître ajoute à sa saveur marine la subtilité d’un goût de terroir qui se prolonge longtemps en bouche.
C’est l’huître que choisira l’amateur qui apprécie les huîtres charnues et équilibrées en saveurs.

Le conseil d’Eric pour manger les huîtres

Dégustez-les nature, sans assaisonnement et ensuite si vous le souhaitez ajoutez des condiments.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *